Tortue verte

Chelonia mydas de son nom latin, à l'âge adulte, mange exclusivement des plantes. Cette pratique est supposée donner une couleur verdâtre à sa graisse, d'où son nom.
Cette tortue fait partie de la famille des cheloniidae.
Elle est la plus grande et la plus commune des tortues marines à écailles.

Mensuration : 1m20 pour 230kg

Statut de conservation : En danger d'extinction

Tortue luth

Dermochelys coriacea de son nom latin, unique représentante du genre Dermochelys est une tortue de la famille des Dermochelyidae.
C'est la plus grande des 7 espèces actuelles de tortues marines, la plus grande des tortues de manière générale et le quatrième plus grand reptile après trois crocodiliens.
La tortue luth doit son nom à l'instrument de musique, le luth, qui, de part sa forme, ressemble à la morphologie de la tortue. Les cordes de l'instrument représentent les carènes sur le dos de la tortue.

Mensuration : 1m80 pour 500kg

Statut de conservation : Vulnérable

Tortue imbriquée

La tortue imbriquée, Eretmochelys imbricata, vit principalement à proximité des zones côtières. Elle doit son nom aux écailles qui se superposent sur sa dossière comme les tuiles d'un toit.
Recherchée pour ses écailles, la tortue imbriquée fait partie des espèces de tortues marines les plus menacées d'extinction. Contrairement aux autres tortues, elles sont le seul reptile à être spongivore (c'est à dire se nourrissant essentiellement d'éponges).

Mensuration : 90cm pour 80kg

Statut de conservation : En danger critique d'extinction

Tortue olivâtre

La tortue olivâtre, Lepidochelys olivacea en latin, doit son nom à la couleur olive de sa carapace. Cette tortue fait partie de la famille cheloniidae.
C'est l'une des plus petites des 7 espèces de tortues marines avec la tortue de Kemp (non présente au Congo).

Mensuration : 70cm pour 36kg

Statut de conservation : Vulnérable

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Les peines encourues par les contrevenants

Les peines concernent les personnes ayant pratiqué un acte de chasse non autorisé (braconniers) ainsi que les personnes acquérant le produit frauduleux (commerçant, restaurateur, consommateur).

Braconnage :

. Une amende allant de 100 000 à 5 000 000 FCFA.

. Une peine de prison ferme allant de 2 à 5 ans.

Dénichage des oeufs :

. Une amende allant de 10 000 à 500 000 FCFA.

. Une peine de prison ferme allant de 1 à 18 mois.

“Mieux comprendre pour mieux protéger”

+242 06 944 99 99

BP 414 – POINTE-NOIRE
RÉPUBLIQUE DU CONGO

renatura.asso@gmail.com

Fermer le menu